Boule de pétanque en ligne

Histoire de la pétanque

Histoire de la pétanque

Retracer l’histoire de la pétanque, c’est marcher sur les traces de celle de la boule qui roule.

Il s’agit bel et bien là d’un retour aux premiers pas de l’humanité, tant il est évident et aisé d’affirmer que l’être humain a depuis la nuit des temps fait rouler des objets plus ou moins ronds, par commodité, notamment de transport, ou par jeu.

Cette filiation a évolué au cours des âges et des civilisations, pour donner naissance à divers jeux dits de boule dont la pétanque n’est finalement qu’une héritière. Bien avant nous, les Egyptiens puis les Grecs jaugeaient leur force en faisant rouler le plus loin possible des boules en argile, en pierre ou encore en granit.

Un jeu de force que la noblesse romaine transformera en jeu d’adresse en créant notamment le but (NDLR : le cochonnet d’aujourd’hui), utilisant pour se faire des boules en bois cerclées de fer. Une activité réservée à la classe dirigeante, qui accompagna les légats au gré des conquêtes de l’Empire, dont la Gaule bien entendu.

La petite histoire, elle, raconte « peuchère » que la pétanque est née suite à la découverte par un pêcheur de la Méditerranée de boules en pierre, non loin de la cité de Massilia (Marseille).

La légende est née, et depuis les images immortalisées par les films tirés de l’œuvre de Marcel Pagnol n’ont fait qu’entretenir celle-ci...

L’âge d’or du jeu de boules sous toutes ses formes viendra avec la Renaissance, où il était bon ton dans les cours des Roi de France et d’Italie d’y exercer ses talents, au point de faire de l’ombre au jeu du bilboquet et jeu de paume. Une concurrence qui ne tardera pas à susciter l’hostilité des puissants fabricants de l’ancêtre du tennis, qui parviendront même à faire interdire un temps le jeu de boules…

La carambole, le jeu provençal, jeu au cochonnet et plus près de nous pétanque auront donc dû attendre bien des années avant de sortir des monastères où les moines s’adonnaient en secret à ce jeu interdit.

Ce fut d’ailleurs davantage du côté du Rhône et de capitale des Gaules, Lyon, que ce jeu se structurera au XVIIIème siècle autour de la dénomination de sport-boules ou de la Longue.

La pétanque fait son apparition au début du XXème siècle sous l’impulsion d’Ernest Pitiot et de Jules Hugues dit « Lenoir ».

Le premier, propriétaire d’un café à la Ciotat dont un terrain destiné au jeu provençal longe l’établissement, permet alors au second, victime de rhumatismes, de tirer ses boules non plus avec élan mais les pieds ancrés sur le sol où pè tanca (pieds tanqués en provençal).

L’appellation pétanque est officialisée quelques années plus tard, en 1910, avec l’organisation du premier tournoi de pétanque organisé à la Ciotat.

Aux boules en bois cloutées succèdent en 1930 les boules en acier sous l’impulsion de Jean Blanc, fondateur de la marque de boule de pétanque JB.

L’histoire de la discipline continue de se dérouler depuis, au gré de ces boules qui ne cessent de rouler.